Le cheveu
Le cheveu

Les cheveux et notre chevelure

Les cheveux : un capital génétiquement déterminé

Les cheveux poussent à partir des follicules logés profondément (à 4 mm) dans le cuir chevelu. À la naissance, chaque individu possède un capital de follicules pileux déterminé génétiquement qui ne fait que diminuer avec le temps.

Deux parties : la tige et le follicule

Le cheveu
Le cheveu

Le cheveu est constitué d’une partie visible, la tige, et d’une partie sous la peau, le follicule pileux.

Le follicule pileux est composé de 2 unités, la papille et le bulbe qui est la véritable racine du cheveu.

La papille comporte les cellules souches responsables de l’auto renouvellement des cheveux. La division intense de ces cellules est responsable du cycle de croissance des cheveux.

=>Le bulbe comprend ces cellules qui migrent vers la surface et se transforment en kératinocytes pour construire la tige. Il comprend aussi des cellules spécialisées qui produisent le pigment responsable de la couleur de nos cheveux : la mélanine.

Il existe aussi un cône, appelé « papille dermique », qui redistribue le sang et les nutriments dans le bulbe, la glande sébacée qui produit le sébum qui forme un film lipidique empêchant la déshydratation des cheveux.

Le follicule pilo sébacé est amarré par un petit muscle (le muscle arrecteur pilaire) au derme et à la région bulbaire, qui est responsable du redressement de nos cheveux dans certaines circonstances particulières.

Qu’est ce qu’une unité folliculaire

Une unité folliculaire est constituée d’1, 2 ou 3 (rarement 4 ou 5) fibres de cheveux, qui sont entourées d’une bande de collagène. On trouve à la base du follicule pileux une ou plusieurs glandes sébacées et un muscle arrecteur du cheveu. L’ensemble du cuir chevelu est constitué par ces unités folliculaires, qui contiennent généralement entre 2 et 3 cheveux.

Quelques chiffres à propos des cheveux

Quelques chiffres à propos de cheveux
Quelques chiffres à propos de cheveux
  • La durée de vie des cheveux varie de trois à six ans.
  • Le diamètre moyen d’un cheveu est de 70 microns ((un micromètre est un millionième de mètre).
  • Un adulte en bonne santé perd entre 20 et 80 cheveux par jour.
  • Il y a 120 000 à 150 000 cheveux dans une chevelure.
  • Chaque cheveu peut supporter un poids de 50 à 100 g ; une chevelure de 120 000 cheveux serait capable de soutenir 12 tonnes.
  • Il y a de 150 à 300 cheveux par cm² de cuir chevelu, variable d’une personne à l’autre, mais aussi d’une région à l’autre du cuir chevelu chez le même individu.
  • Le poids d’une chevelure est estimé de 5 à 200 grs.
  • La croissance d’un cheveu est de 1 à 1,5 cm par mois, ce qui correspond à environ 0,3 à 0,5 mm par jour et à 12 cm par an.

Le cycle de croissance des cheveux comporte trois phases :

1. La phase anagène

La phase anagène est synonyme de la période de croissance du cheveu. Cette phase anagène du follicule capillaire dure typiquement entre 2 et 5 ans, le bulbe pileux se trouve au fond de l’épiderme et y reste jusqu’à la phase suivante. 85 % de la chevelure est à ce stade d’évolution.

Les différentes phases de croissance du cheveu
Les différentes phases de croissance du cheveu

2. La phase catagène

A la fin de leur période de croissance, les follicules rentrent dans une phase de repos.

Cette période de transition du follicule entre la repousse et le repos est appelée phase catagène.

Cette étape de développement du cheveu dure généralement entre deux et trois semaines.

Pendant cette phase catagène la partie la plus profonde du follicule capillaire commence à se désagréger. 3% de la chevelure est à ce stade d’évolution.

3. La phase télogène

Il s’agit de la période de repos du follicule capillaire. Elle dure généralement entre 6 à 7 mois et à la fin de cette période les cheveux les plus âgés en fin de vie tombent et de nouveaux cheveux commencent à pousser. Environ 12 % de la chevelure est au repos.

Le trichogramme

Le trichogramme est l'analyse au microscope des cheveux dans les différentes zones du cuir chevelu. Elle permet de déterminer l'ampleur de la croissance ou de la perte du cheveu. Une fois combiné avec un examen médical et d'autres procédures de diagnostic, le trichogramme permet au médecin de poser un diagnostic précis.

Folicule pileux
Folicule pileux

La croissance du cheveu

La vitesse de croissance des cheveux et des poils est d'environ 0,25 à 0,50 mm par jour soit un centimètre par mois. Elle varie en fonction de nombreux facteurs mais est peu différente d'une région du corps à une autre. En revanche, la durée de la phase de croissance est très variable selon la région du corps. C'est elle qui détermine la longueur moyenne des poils dans une zone déterminée.

Au niveau du cuir chevelu, elle atteint 4 à 8 ans, ce qui explique que les cheveux non coupés dépassent largement la longueur de 100 cm, étant entendu que chaque cheveu a sa propre organisation et son propre devenir sans être influencé par le cheveu voisin. Il est toutefois sensible à l'environnement, notamment à la qualité de notre alimentation ainsi qu'à la pression psychologique à laquelle il nous arrive d'être soumis. En dehors du scalp, c'est-à-dire sur le reste du corps, la phase anagène est beaucoup plus courte et avoisine les 6 mois.

Une vie entière comporte 20 à 25 cycles successifs. Dans des conditions normales, nous garderons donc nos cheveux jusqu'à 80 ans et le vieillissement physiologique touchera toute autre partie du corps mais assez peu le cuir chevelu, sous réserve d'une densité de cheveux par centimètre carré un peu amoindrie.

Les radicaux libres constituent la cause principale du vieillissement cutané. Ce sont des parties de molécules (par exemple l'oxygène) qui se trouvent dans l'organisme. Certaines influences extérieures tels que le rayonnement UV, la nicotine ou un mode de vie malsain les poussent à entrer en réaction. Cela signifie qu'ils recherchent constamment d'autre molécules avec lesquelles ils peuvent se lier. Ils attaquent alors les fibres de collagène, les membranes cellulaires et la couche graisseuse de la peau. Ils altèrent le patrimoine génétique des cellules, de sorte que la qualité des nouvelles cellules de la peau diminue.

Le corps sait se protéger contre ces agresseurs par des systèmes enzymatiques qui s'opposent à ces réactions d'oxydation (antioxydants). Mais dès l'âge de cinquante ans, les mécanismes de défense naturels s'affaiblissent progressivement, de sorte que la peau a du mal à se défendre toute seule, d'où l'idée est née d'une thérapie anti-âge moderne qui repose entre autre sur le principe suivant : contrebalancer les substances antioxydantes liées au vieillissement par l'apport ciblé de certaines vitamines et minéraux ou d'oligo éléments et même d'une alimentation plus saine puisque la plupart des éléments utiles se trouvent dans les fruits et légumes qu'il nous est fortement indiqué de consommer.

Malheureusement même en prenant soin d'un hygiène de vie et d'une alimentation équilibrée, certains hommes sont programmés génétiquement pour une accélération des cycles de croissance du cheveu qui engendre sa chute anticipée. C'est le phénomène de l'alopécie androgénétique.