Lifting fronto temporal
Lifting fronto temporal

Le lifting fronto-temporal (LFT)

Le front et les tempes font partie du visage de « l'image de soi ». Avec le temps, ils vieillissent, se fripent et peuvent s'affaisser.

 

Le lifting fronto-temporal (LFT) est une intervention chirurgicale destinée à repositionner les différents éléments vieillis ou vieillissants (peau, graisse sous-cutanée, muscles « péauciers » frontaux) ou afin de redonner l'éclat de la jeunesse.

Indications du lifting fronto-temporal

  • Relâchement du front;
  • Fripures cutanées et/ou rides frontales ;
  • Affaissement de la queue des sourcils ;
  • Air triste, fatigué.

Techniques de lifting temporo-frontal

Il existe différentes techniques de lifting fronto-temporal qui doit être discutées avec le chirurgien :

  • Lifting sous-cutané étendu;
  • Lifting sous-périosté ;
  • Lifting endoscopique ;
  • Lifting dit « conservateur » ;
  • Pinces fronto-temporales.

 

Ces techniques ont évolué dans le temps.

Seul compte le résultat qui doit être naturel et adapté au « cas par cas ».

Gestes associés possibles au lifting fronto-temporal

Les suites du lifting fronto-temporal

Elles sont habituellement simples et fonction de « l'importance » du geste pratiqué :

  • Un certain inconfort fronto-temporal,
  • Un odème (« gonflement ») ;
  • Des hématomes localisés ;
  • Interdiction à l'exposition solaire pendant trois mois;
  • Une protection solaire pendant un an. 

Un shampooing est possible et recommandé dès le lendemain. 

Complications possibles du lifting fronto-temporal

Elles sont fonction de l'importance du geste, possibles en cas de lifting sous-cutané, lifting sous-périosté et lifting endoscopique :

  • Paralysie fronto-temporale,
  • Aspect figé (trop lissé) du front ;
  • Alopécie (perte de cheveux) parcellaire ;
  • Visibilité partielle des cicatrices ;
  • Absence de pérennité du résultat.

 

Elles sont inexistantes en cas de « pince ».

Surveillance du lifting fronto-temporal

  • Elle est minutieuse dans les suites opératoires immédiates.
  • Elle se fait ensuite à 3 semaines, 3 mois et un an, puis tous les ans.
  • Au cours de celle-ci, des gestes complémentaires peuvent être indiqués : correction de cicatrices, injection de Botox, d'acide hyaluronique, de graisse, dans le but d'améliorer le résultat tout en répondant aux demandes des patient(e)s.