L’augmentation mammaire, opération star des interventions de chirurgie esthétique

L’augmentation mammaire demeure l’intervention de chirurgie esthétique la plus répandue dans le monde. Elle peut être réalisée pour des raisons médicales, notamment lors d’une ptôse mammaire (affaissement des seins), esthétiques, comme dans les cas d’asymétrie ou d’hypoplasie (volume insuffisant) liée ou non à une mastectomie, ou psychologiques (désir de féminité, estime de soi).

 

« C’est aussi l’hyper-sexualisation de la société et la mode des femmes minces mais avec une poitrine généreuse qui poussent de nombreuses femmes à franchir le pas. Elles peuvent vouloir être plus attractives, plus sensuelles et sexy ou tout simplement retrouver une plus grande féminité. » souligne le Docteur Sydney Ohana.

 

Certaines femmes parlent également de « réparation » à la suite d’évènements qui ont pu abîmer le galbe de leur poitrine : suites d’un régime, d’un accouchement, d’une maladie.

 

Se sentir belle, se sentir femme, avoir plus d’estime de soi… de nombreuses raisons mûrement réfléchies font que ces femmes franchiront le cap de l’augmentation mammaire.

Augmentation mammaire
Augmentation mammaire

Le rôle du chirurgien est primordial

L’information du patient est l’un des temps fort de l’exercice médical. Elle est le préalable nécessaire pour un consentement libre et éclairé à l’acte médical. Ce consentement est la contrepartie logique du pouvoir qu’à le médecin de porter atteinte à l’intégrité d’un patient.

 

Dans ce rôle d’information, le chirurgien plasticien se doit de conseiller et d’orienter au mieux sa patiente afin d’éviter de tomber dans des excès qui pourraient entraîner des conséquences sur son corps : problème de dos, de maintien, volumes disproportionnés…

 

« Je préfère bien leur expliquer les avantages d’une silhouette équilibrée plutôt que de céder aux fantasmes souvent véhiculés sur les réseaux sociaux » explique le docteur Sydney Ohana.

 

Le chirurgien n’omettra pas d’évoquer les possibles effets secondaires et complications liés à toute chirurgie, et spécifiquement à l’augmentation mammaire.

Quelles sont les techniques d’augmentation mammaire ?

Il en existe principalement deux :

1- L’augmentation mammaire par pose d’implants :

Les implants sont choisis selon votre morphologie et en fonction du volume souhaité.
Plusieurs types d’implants sont disponibles, tels que les prothèses anatomiques qui se rapprochent de la forme naturelle des seins et les prothèses rondes qui obtiennent un aspect « bombé » et un décolleté plus important.
Les implants sont insérés soit derrière la glande mammaire et devant les muscles pectoraux, soit derrière ces derniers.
Les cicatrices peuvent être pratiquées dans le sillon sous-mammaire, dans la zone de l’aréole ou encore sous le pli de l’aisselle de manière à les rendre les plus discrètes possible.

2- L’augmentation mammaire par injection de graisse (lipofilling) :

Il s’agit d’injecter la propre graisse du patient pour remodeler et augmenter le sein concerné.
Du fait de cette technique, le risque de rejet est très faible.
Cette technique est bien adaptée pour une augmentation modérée ou dans le cas d’un rétablissement symétrique suite à une mastectomie. Elle peut être inadaptée si la patiente ne dispose pas suffisamment de graisse à prélever.


Procéder à une augmentation mammaire n’est pas un choix anodin. Elle pourra vous transformer de manière positive à condition d’être bien préparée. Un dialogue régulier avec votre praticien vous permettra de prendre les bonnes décisions.

Contactez le Dr Sydney Ohana

Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Télécharger un fichier
Captcha anti robot :
Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer
L’augmentation mammaire, opération star de chirurgie esthétique