La lipoaspiration expliquée par le docteur OHANA

Le docteur Sydney Ohana interviewé dans le cadre d’une série de reportages vidéos sur le site Minute Facile nous parle de la lipoaspiration.

 

Le docteur Ohana présente l’intervention de liposuccion qu’il pratique depuis sa mise en place à l’origine par le docteur Yllouz. La liposuccion est devenue l’acte de chirurgie esthétique le plus répandu au monde.

 

Le principe de la liposuccion ou lipoaspiration consiste à aller chercher la graisse dans les zones où celle-ci s’amasse et se localise. Ces zones sont bien connues. Chez la femme : les bras, les hanches, la culotte de cheval, l’intérieur des cuisses, l’intérieur du genou. Chez l’homme : le ventre, les poignées d’amour, l’intérieur des cuisses, le double menton. Toutes ces zones peuvent être aspirées.

 

La technique de la liposuccion consiste à introduire une canule par un tout petit orifice puis à faire des tunnels dans lesquels on va aspirer à l’aide d’une pompe aspirante toutes les graisses contenues dans ces tunnels.

 

Pour pouvoir retirer la graisse sans avoir à retirer de la peau, il faut que la peau soit de bonne qualité puisque on part du principe qu’elle va se rétracter. Il faut préférablement pratiquer la liposuccion lorsque la peau est encore de bonne qualité et ne pas attendre que, l’âge aidant, la peau aie perdue son élasticité. Avant les grossesses la peau est plus élastique, donc les résultats sont meilleurs. Il faut éviter aussi les effets de « yoyo » qui font que la peau perd son élasticité et s’il y a trop de vergetures, c’est souvent un signe de manque d’élasticité. Certains facteurs peuvent donc s’avérer défavorables pour une liposuccion. Seul le chirurgien pourra signifier au patient s’il peut escompter un très bon résultat, un résultat correct ou s’il faut éviter l’opération. Tout cela dépendant de la qualité de la peau mais aussi de la localisation de la graisse. Si celle-ci est localisée, c’est mieux que si celle-ci est diffuse.

 

L’aspiration va créer des ecchymoses et de l’œdème. Pour les contenir, le patient va porter un panty après l’intervention pendant 3 à 4 semaines. Par la suite, on pratiquera des messages sur les zones pour régulariser la peau et on pourra constater les résultats de l’intervention qui s’améliore sur 1 mois, 2 mois et 3 mois et sera optimal au bout de 4 mois. Le résultat est alors définitif si la personne conserve un poids stable, ne fait pas d’excès et pratique un minimum d’activité sportive.

 

Si la plupart des zones sont accessibles à la lipoaspiration, certaines ne le sont pas comme les mollets, les chevilles. Chaque cas est particulier. C’est le chirurgien avec sa patiente qui détermine au cours la consultation les zones accessibles à traiter avant toute intervention.

 

En conclusion, la liposuccion est une intervention très efficace qui a révolutionné la chirurgie de la silhouette à condition de bien respecter ses indications : qualité de la peau, zones accessibles et patient motivé à conserver la ligne après l’intervention.

 

Voir la vidéo :

Fermer la video

Contactez le Dr Sydney Ohana

Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Télécharger un fichier
Captcha anti robot :
Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer
Présentation de la liposuccion par le docteur OHANA