Les suites opératoires de la lipoaspiration

Dans notre précédente vidéo le docteur Ohana vous a présenté la lipossucion. Aujourd’hui, il vous parle des suites opératoires de cette intervention.

 

La lipossucion peut être réalisé sous anesthésie locale avec des suites courtes et simples si les zones sont au nombre de une ou deux localisées. S’il y a plusieurs zones, il faut pratiquer une anesthésie générale avec des suites un peu plus longues. Ces suites opératoires sont systématiquement associées à un gonflement de la région traitée associée à des ecchymoses (bleus). Pour limiter ces effets qui sont normaux, on met en place des pansements compressifs ou panty de façon à ce que les zones traitées soit sous pression et gonflent moins. Les douleurs après la lipoaspiration sont modérées. On peut les comparer à des courbatures après du sport intensif. Elles seront calmées à l’aide d’antalgiques classiques. Le panty est enlevé pour prendre sa douche mais conservé le jour et la nuit pendant 4 à 5 jours puis pendant la journée uniquement les jours suivants. L’activité physique est reprise rapidement mais l’activité sportive doit être reprise progressivement. A partir de la 2e semaine pour les exercices au sol, après 15 jours pour la natation et après un mois pour la course à pied. Les incisions pour la liposuccion sont très courtes, quelques millimètres. On retire quelques fils au bout d’une semaine. Il est conseillé par la suite de bien hydrater la peau et de pratiquer des massages circulaires pour répartir les tissus, éventuellement du drainage lymphatique. Dans les zones non traitées on peut pratiquer de la mésothérapie pour favoriser la diffusion et l’évacuation des oedèmes et lisser la peau.

 

Au bout d’un mois, il faut vraiment conserver une bonne hygiène de vie, pratiquer une activité sportive et physique régulière, éviter les écarts alimentaires qui pourraient faire prendre du poids à nouveau. Ce n’est pas parce que l’on a été opéré d’une lipoaspiration que l’on peut s’autoriser à manger plus que nécessaire avec un surplus de calories qui fabriquerait à nouveau de la graisse. Une bonne opération de liposuccion ne peut avoir de résultats durables que si elle est accompagnée d’un effort pour conserver une bonne hygiène de vie. A ce titre, il faut éviter de reprendre du poids ce qui provoque des effets de yoyo néfastes pour la qualité de la peau qui perd en élasticité.

 

Les premiers mois qui suivent une opération de lipoaspiration sont très importants. On commence à voir le résultat au bout du 2e puis 3e mois et les résultats deviennent définitifs à partir du 4e mois si on fait attention à ces conseils post opératoires et conserve une bonne hygiène de vie. On ne peut exclure le risque de petites vagues sur la peau lorsque celle-ci n’est pas de bonne qualité. On peut réduire ce risque à l’aide de la radiofréquence et des ultrasons et améliorer l’aspect de la peau. Cette intervention est idéale lorsque la peau est de bonne qualité. Si on veut éliminer des excès graisseux localisés, il faut faire appel à son chirurgien avant que le peau ne soit distendue par des phénomènes de yoyo et des maternités.

 

Découvrez l’interview en vidéo du docteur Sydney OHANA :

Fermer la video

Contactez le Dr Sydney Ohana

Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Télécharger un fichier
Captcha anti robot :
Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer
Quelles sont suites opératoires de la liposuccion ?