La lipolyse interdite en France : l’avis du Docteur Ohana

Supposées dangereuse et inefficace, les techniques d’amincissement de lipolyse visant à détruire les cellules graisseuses vont bientôt être interdites en France. Le Docteur Sydney Ohana donne son avis sur la question dans le cadre d’un entretien avec le Figaro.

 

Voici un résumé de l’article :

 

La lipolyse est une technique permet de détruire les cellules graisseuses. Elle à déjà séduit de nombreuses femmes par sa simplicité et son moindre coût comparé à une lipoaspiration (entre 300 et 600 € la séance de lipolyse contre 2000 à 10000 € pour une liposuccion). Elle va pourtant être prochainement interdite en France par décret bientôt publié et immédiatement applicable.

 

Plus largement, c’est l’ensemble des procédés d’élimination des cellules graisseuses ne faisant pas appel à la chirurgie qui sont mis en cause : injection de solutions hypoosmolaires, de produits lipolytiques, de mélanges mésothérapeutiques, lasers transcutanés… C’est la Haute Autorité de santé (HAS), qui a rendu public sa décision la semaine dernière précisant des états de complications ayant engendré des séquelles graves.

 

Cette décision a été motivée sur des enquêtes documentées à partir d’une analyse des écrits scientifiques sur les risques inhérents à ces techniques et après avoir auditionné des dermatologues, des médecins et des chirurgiens spécialisés. La Haute Autorité de Santé rapporte en particulier 23 cas de «complications graves» pour 23 patients ayant fait appel à des injections de solutions hypoosmolaires (appelée aussi lipodissolution, lipotomie, ou morpholiposculture) qui ont engendré des nécroses cutanées, hématomes, lésions sous-cutanées, ulcérations et thromboses…

 

Pour dix de ces patients, ces complications ont nécessité une intervention chirurgicale. Etant donné l’absence de données précises sur le nombre de patients ayant recours à ces techniques, il est impossible de connaître la fréquence des complications survenues par rapport aux nombres d’actes esthétiques pratiqués.

 

Concernant les techniques dites lipolytiques sans injection (par ultrasons ou lasers), la Haute Autorité de Santé précise qu’elle n’a noté aucun effet secondaire. Elle s’inquiète par contre des conditions d’homologation du matériel, du cadre des actes pratiqués et de la formation des professionnels.

 

«Beaucoup de complications avec ces techniques de lipolyse ont été observées, notamment un risque accru de nécrose de la peau. Mais de plus, aucune publication n’a jamais conclu à la moindre efficacité», explique le Dr Sydney Ohana (Paris), président d’honneur de la société française de chirurgie esthétique.

Contactez le Dr Sydney Ohana

Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Télécharger un fichier
Captcha anti robot :
Ce site utilise des cookies et vous donne le contrôle sur ce que vous souhaitez activer
La lipolyse interdite en France : l’avis du Docteur Ohana