Les différents types de plasties mammaires

La chirurgie esthétique des seins permet de diminuer l'hypertrophie mammaire (plastie de réduction), d'augmenter le volume des petites poitrines (plastie d’augmentation) et de reconstruire les seins après une mastectomie (reconstruction mammaire après cancer).

 

Différentes techniques existent afin de combler au mieux les attentes des patientes.

 

Plusieurs étapes sont à respecter :

1) Avant l’opération :

La consultation médicale avec un chirurgien qualifié en chirurgie esthétique et plastique

« Le premier entretien avec la patiente est un rendez-vous fondamental qui me permet de bien cerner ses attentes et surtout de lui expliquer en détail toutes les étapes clés de cette intervention. C’est à ce moment que j’évalue la motivation de ma patiente et son état physique, plus précisément l’état de ses tissus » explique le Dr Sydney Ohana.

 

C’est à l’issue des examens pratiqués que le chirurgien pourra confirmer ou non la prise en charge et expliquer à sa patiente l’ensemble du déroulement de l’opération, notamment la technique retenue, le déroulement de l’intervention, les soins immédiats, le traitement des cicatrices, et, bien entendu, les risques ou complications possibles.

 

L’opération sera reportée en cas de maladie ou de grossesse. Il est déconseillé de l’envisager avant 18 ans, la croissance n’étant pas terminée.

 

En cas de pose d’implants mammaires, le chirurgien choisira avec sa patiente les prothèses les plus adaptées. Des essais seront réalisés pour lui permettre de mieux se rendre compte du résultat final.

 

Si la patiente a plus de 35 ans ou en cas d’antécédents de cancer, une mammographie sera prescrite.

 

Une consultation avec le médecin anesthésiste sera programmée, généralement 72 heures avant l’intervention.

Le consentement éclairé

« En vertu de l’article R.4127-35 du Code de la santé publique, « le médecin doit à la personne qu'il examine, qu'il soigne ou qu'il conseille, une information loyale, claire et appropriée sur son état et les soins qu'il lui propose » rappelle le Dr Sydney Ohana.

 

Cette information préalable se délivre tant à l’oral qu’à l’écrit.

 

La première consultation avec la patiente est fondamentale. Le chirurgien devra prendre en compte la personne dans toutes ses dimensions (psychologiques, sociales et culturelles).

 

Le professionnel devra notamment détailler le déroulement et l’organisation des soins, les actes envisagés, l’existence ou non d’une alternative ou encore leurs objectifs, leur utilité, et les risques fréquents ou graves habituellement prévisibles.

 

L’entretien comporte également un temps d’écoute et de conseils.

 

A l’issue de l’entretien, la patiente se verra remettre un ensemble de documents obligatoires qu’elle devra lire et signer afin de cristalliser son consentement : Consentement éclairé, Livret d’information, Fiche d’information.

 

Si tous ces documents sont réunis, un délai légal de réflexion obligatoire de 15 jours devra être respecté entre le premier entretien et l’intervention, permettant ainsi à la patiente de mesurer toutes les conséquences de cet acte.

 

La date d’intervention pourra être fixée après ce délai.

2) Lors de l’intervention :

« L’opération se déroulant à jeun, la patiente ne doit ni manger, ni boire 6 heures avant l’intervention. Il est également préférable qu’elle porte des vêtements qui soient faciles à mettre et enlever » conseille le Dr Sydney Ohana.

3) Après l’intervention :

Selon les résultats de l’opération, une période d’éviction sociale est nécessaire. Elle peut être de 2/3 jours ou idéalement 10 jours avant de reprendre une vie normale.

 

« Je propose à mes patientes, dans le cas d’une pose d’implants mammaires, des exercices d’assouplissement des seins pour faciliter la cicatrisation, réduire le risque de coque et permettre à l’implant de bien prendre sa place dans le corps. Il faut que la cicatrice de la loge ne soit pas trop épaisse, ni trop dure pour éviter l’effet « sein rigide ». Ces exercices sont à faire tous les jours matin et soir pendant 1 à 3 mois en fonction de la souplesse obtenue » suggère le Dr Sydney Ohana.

 

« Je préconise également de ne pas reprendre de sport intensif pendant 3 mois et d’éviter le port d’objets lourds. Du point de vue médical, il faudra effectuer plusieurs consultations après l’opération, la première généralement à 7 jours, la seconde à 15 jours, la troisième à 3 mois. Il faut enfin savoir qu’une mammographie est à effectuer tous les deux ans et que l’on peut envisager de changer les implants au bout de 10 ans ».

Contactez le Dr Sydney Ohana

Nom
Prénom
E.mail
Téléphone
Message
Télécharger un fichier
Les différentes opérations de chirurgie esthétique des seins